Thursday, December 31, 2009

Heading towards 2010!

The fear of and the controversy on the real danger of the H1N1 virus, the surprising and intriguing Nobel Price for Barack Obama, the passing of Ayatollah Hossein-Ali Montazeri, the European identity crisis (kind of) triggered by … a couple of minarets in Switzerland and few women wearing burqas in France, the sudden death of M. Jackson, the passing of P. Swayze, and back in Morocco the taking over of Moroccan politics by the … new PAM party. And, last but not least, the amazing 6 titles of Barça, an unprecedented fact. These were some of the events that highlighted 2009.
                                                         
Wishing a wonderful year 2010!

Saturday, December 26, 2009

March for Gaza: Dec 31, 2009 – Jan 1, 2010

One year later, inspite of the Israeli and Non-Israeli efforts to make the world forget, people all around the world are standing up and raising their voice to speak about the unbearable, the Israeli aggression of Gaza last winter, its past aggressions and its continuing occupation of Palestine. Inspite of the efforts, among others, of the Egyptian government to stop it, the March for Gaza is live and well.

“The International Coalition to End the Illegal Siege of Gaza formed after Israel's 22-day assault on Gaza in winter 2008-09.We are a diverse coalition that represents all faiths (and no faith) and is focused on human rights in conformance with international law.

To mark the fact that is has been one year since the Israeli attack, the coalition is mobilizing an international contingent for a nonviolent march alongside the people of Gaza on Dec. 31, to end the illegal blockade.

The coalition conceives this march as part of a broader strategy to end the Israeli occupation by targeting nonviolently its flagrant violations of international law from the house demolitions and settlements to the curfews and torture.” (from http://www.gazafreedommarch.org/article.php?id=5022)

Also of interest in the dimension the Global (Boycott, Divestment and Sanctions) BDS movement is taking. This and others movements are there to last. And this is not utopia: their effects are starting to be felt everywhere. And this is only the beginning!


Worth to look at:

Tuesday, August 01, 2006

A wahabi's fatwa about the shia

One more time, wahabism has shown the ugliness of its obsessive hatred for shia and shiism. Ibn Othaymin, a leading saudi cleric, has issued a rabid fatwa, condemning the Hezbollah on the grounds that it is formed by "heretics", who "work for the destruction of the true Islam", a.k.a. of sunnism. This is the same sheikh who, in the 1990's, had decreed that the shia should be driven out of the arabian peninsula. Excrepts from the heinous fatwa can be found here, and reactions to it can be found here and here (note that not all wahabis are as retarded as Ibn Othaymin - Salman al-Audeh, another leading wahabi cleric, who has his own record as a rather virulent shia basher, has publicly expressed disagreement with issuing such a fatwa at this particular moment).

Wednesday, May 31, 2006

Au sujet des chatiments corporels dans la charia

"In Islam, God is the only sovereign and the ultimate source of legitimate law." Khalid abu el Fadl, in Islam and the Challenge of Democracy, Princeton University Press, p. 4.

[Ce billet est en reponse a une requete de Larbi. Il a ete question une fois de charia et de chatiments corporels sur son blog, et j'avais avance un certain point de vue que Larbi m'a ensuite demande de clarifier. Apres beaucoup d'insistence de sa part, j'avais promis d'apporter une clarification avant la fin du mois de Mai. Donc, voila, j'y suis.]

Avant de commencer, une petite mise au point. Pour parler de charia, il y a evidemment plusieurs angles d'approche que l'on peut adopter, selon que l'on soit croyant ou athee, musulman pratiquant ou seculaire, etc. Dans ce qui suit, j'essaierai d'aborder la question de la perspective d'un musulman qui est fier de l'etre, qui pense que l'Islam est d'abord une religion, mais aussi un projet de societe, et qui en meme temps n'a pas peur de devier de l'orthodoxie dominante la ou il trouve que l'orthodoxie dominante manque de coherence. N'etant pas un erudit en sciences islamiques, je dois mettre le lecteur en garde que les avis exprimes dans ce qui suit pourraient ne pas etre tous conformes a l'orthodoxie dominante et par consequent n'engagent que ma personne.

Dans le reste de ce billet, je me limiterai essentiellement aux chatiments cites dans le texte coranique lui-meme, et pas ceux qui sont seulment cites dans les hadiths. Etant donne que le Coran est considere par les musulmans comme la transcription literale a caractere miraculeux de l'ultime message que Dieu a adresse a l'humanite, dont l'authenticite est au dessus du doute, et pour lequel il n'y a aucune prescription divine de limitation dans l'espace ou dans le temps, il est clair que, dans une perspective islamique, on ne peut renier les chatiments corporels inclus dans le texte coranique. Ces chatiments, aussi severes qu'ils puissent paraitre, font bel et bien partie de la charia, et devraient etre appliquees si les conditions de leur application sont reunies. Toute autre position serait, a mon avis, intellectuellement intenable.

Ceci dit, il reste la question de savoir comment la charia devrait etre appliquee, et la je dirai simplement que la charia elle meme a stipule des conditions tellement strictes pour l'applicabilite de certains chatiments que ces derniers ne devraient que tres rarement etre executes. Par exemple, la fornication ne peut etre prouvee que si l'acte sexuel de penetration est observe simultanement par quatre temoins. Dans ces conditions la, il est difficile d'imaginer le chatiment reserve a la fornication prendre effet dans une societe qui applique ne serait-ce qu'un minimum d'ethique islamique (comme me disait un ami a moi il y a quelque temps, il faut etre une star de films pornographiques pour se sentir concerne par ce chatiment particulier). Le chatiment pour vol, qui est parmi les plus severes imposes par la charia, est egalement l'objet de contraintes tres strictes en matiere de justice sociale, et ne devrait s'appliquer qu'a ceux qui adoptent le vol comme metier (et seulement, soit dit en passant, lorsque l'objet du vol depasse un seuil dont la valeur est prealablement fixee, et si le coupable est attrape plus de trois fois). L'histoire nous raconte que la communaute islamique des debuts n'a pas applique le chatiment du vol au cours d'une annee de secheresse ou une grande partie de la population a souffert de famine. De nos jours, il est evident que dans la plupart des pays musulmans, ou une petite minorite accumule les richesses alors que la grande majorite du peuple vit dans la misere, il serait injuste et tout a fait injustifie de vouloir appliquer le chatiment que la charia prescrit au voleur de metier: les conditions requises par la charia elle-meme ne sont de toute evidence pas reunies.

Pour revenir, sur la question particuliere d'adultere et de fornication, il est important a mon avis de garder en tete que la liberation sexuelle est un phenomene relativement recent. La notion qu'il n'y a rien de mal dans un rapport sexuel entre deux adultes "consentants" est une notion qui n'a vraiment pris pied en occident qu'apres l'invention de la pilule contraceptive, c'est a dire vers la fin des annees soixante du siecle dernier. Avant cela, il etait encore assez mal vu qu'une fille tombe enceinte en dehors du mariage, et les filles-meres avaient du mal a trouver un conjoint (dans le film Manon des sources, dont l'histoire tourne au sud de la France entre les deux guerres, on apprend que la mere de Manon s'etait affollee quand elle tomba enceinte a la suite d'une relation frivole, et a accepte de se marier au premier venu avant qu'il ne devienne evident qu'elle etait enceinte pour eviter d'etre montree du doigt). Il faut bien garder cela en perspective quand on parle de chatiment islamique pour la fornication et d'adultere, et voir que l'Islam, qui attache beaucoup de valeur a la sacralite du corps humain et a l'unite et l'epanouissement de la famille, a prescrit un code de conduite pour les hommes et les femmes en communaute (selon lequel, par exemple, il ne sied pas a deux musulmans de sexe oppose d'etre seuls dans une enceinte fermee, etc.) de facon a minimiser la promiscuite et virtuellement eliminer l'adultere et les relations extra-conjugales, et veiller ainsi a preserver la stabilite et l'harmonie au foyer familial. (Je tiens a rappeler ici que, dans l'optique islamique, la stabilite du foyer est d'une grande importance. Il nous est dit en effet que la destruction du foyer familial par le biais d'un divorce fait trembler le throne divin). Le chatiment pour la fornication ne devrait dans ces conditions s'appliquer que tres rarement. Par contraste, le liberalisme a tellement devergonde les moeurs qu'il est devenu tabou de parler de la notion de "vertu", qui fait un peu vieille ecole par les temps qui courent.

Bien sur, de nos jours, il est de mise de se laisser aller, de suivre aveuglement le modele occidental, et, ce faisant, rejeter la charia comme quelque chose de caduque tant les chatiments qu'elle prescrit nous sont presentes comme quelque chose de barbare par les standards de la "modernite" et de "l'humanisme". Voyons maintenant ce que le liberalisme occidental nous offre en echange. Il nous offre des annonces publicitaires dans les quotidiens de grande circulation par des laboratoires d'analyse offrant leurs services d'examen de l'ADN, afin d'aider les peres qui sont dans le doute a determiner si l'enfant que leurs epouses ont mis au monde est bien le leur ou pas. Il nous offre une nouvelle contamination par le Sida toutes les 5 minutes. Quand on parle d'ethique islamique, de charia et tout cela, et que les soit-disant "humanistes" d'occident et de chez nous se rebiffent et taxent de barbares les chatiments islamiques qui ne devraient que tres rarement s'appliquer, ces derniers oublient que le liberalisme nous a coute plus de vingt cinq millions de morts a ce jour (plus que la premiere guerre mondiale) rien que par le Sida a lui seul (sans compter les degats des autes maladies sexuellement transmissibles). Des deux ideologies, l'Islam et le liberalisme, qui a ete le plus meurtrier, et donc le plus inhumain ? Je me le demande. Autre exemple, un peu banal celui-ci, mais qui devrait faire reflechir. Je vais etre un petit peu cynique ici, mais tous les jours il y a des milliers d'innocents qui meurent dans des accidents de la route de part le monde, sans compter les blesses et les mutiles a vie (dans une grande metropole occidentale comme Chicago par exemple, une personne meurt sur la route toutes les 10 heures environ), et il n'y a pas beaucoup de tetes bien pensantes en Occident ou ailleurs qui ont jamais qualifie les autoroutes de "barbares" ou "inhumaines", ou a appele a en interdire l'utilisation. La, le profit economique lie au moyens de transport prime sur la valeur de la vie humaine, meme si des dizaines de milliers meurent sur les routes chaque annee. Par contre, quand une personne court la peine capitale dans certains pays qui appliquent la charia on crie au barbarisme et aux droits humains. Qu'une personne coupable d'adultere soit punie quelque part dans le monde islamique, cela fait la une de tous les journaux du monde. Mais quand on parle de Sida, pas question d'evoquer les valeurs morales ou l'abstinence jusqu'au mariage: dans l'optique liberale, la solution consiste a distribuer des preservatifs, de facon a ce que l'on ne se prive d'aucun plaisir, y compris les plaisirs interdits par la morale ou la religion. Car justement, toute la beaute du liberalisme consiste dans le fait que l'homme aussi bien que la femme, dans leur quete "sacree" de plaisir, n'ont a s'imposer aucune contrainte, et ont la liberte absolue d'aimer ceux qu'ils desirent, qu'ils soient du sexe oppose ou du meme sexe (s'il n'y avait pas un reste d'ethique chretienne qui survit encore tant bien que mal en Occident, j'oserai avancer que les philosophes laiques auraient peut-etre fini par nous faire accepter l'inceste, et que sais-je encore, la prostitution des mineurs, comme ils nous ont deja fait accepter la prostitution dans le milieu adulte).

Ceci m'amene a parler de la position de la charia vis-a-vis de l'homosexualite, une question qui figure tres haut sur la liste des priorites de Larbi, et qu'il tient traiter a chaque fois que l'occasion se presente. La punition reservee par la charia a ceux qui s'engagent dans des activites sexuelles avec des personnes du meme sexe est quelque chose qui n'est pas mentionnee explicitement dans le Coran, mais seulement dans les Hadiths. N'etant pas un expert en Hadith, je dois ici m'appuyer sur les avis des experts, et celui-ci semble etre unanime qu'il s'agit la d'un delit punissable par la peine de mort. Ma position personelle sur cette question est qu'il n'est ni raisonnable ni justifie de punir ceux et celles qui, de par leur naissance, ne sentent aucune attirance pour les gens du sexe oppose. A ceux qui sont dans ce cas, la societe islamique doit trouver une solution qui leur soit convenable, qui preserve leur dignite humaine tout en etant conforme a l'ethique islamique. Or, pour qu'une telle solution puisse voir le jour, il faut qu'il y ait un dialogue entre les concernes d'une part, et le reste de la societe, y compris les Ulemas d'autres part. En Iran, il a suffit d'une rencontre entre un jeune homme en detresse et le leader de la revolution islamique pour qu'une solution humaine (qui est egalement bien reglementee, puisqu'elle fait appel a une expertise medico-psychique) puisse emerger. Dans le monde sunnite, il a une certaine mefiance de part et d'autre qui rend le dialogue impossible. Ceci dit, je suis convaincu que dans une institution comme al-Azhar, il y a suffisamment de gens de bon sens pour arriver a produire une solution ethique et equitable une fois le dialogue avec ces homosexuels involontaires s'etablit.

Ceci etait donc pour ces homosexuels qui n'ont pas choisi de l'etre. Quant a ceux qui s'engagent dans l'homosexualite par choix, eh bien, ceux-la, je ne leur trouve aucune excuse. A ceux qui sont curieux et veulent gouter au plaisir interdit, et ceux qui desirent s'eclater parce que ca leur fait plaisir, je dis que le reste de la societe n'a pas a savoir. L'etre humain, depuis qu'il est enfant, excelle dans l'imitation, cela est bien connu. Ceci est aussi bien vrai sur le plan individuel, que sur le plan de la societe au sense large. A titre d'exemple, depuis que l'actresse Angelina Jolie a adopte deux enfants, le taux d'adoptions aux Etats Unis a vu une augmentation palpable, et des sondages ont montre qu'une bonne proportion de repondants se sont inspires de l'exemple de l'actrice. Cela est un exemple ou cette derniere a ete d'une influence positive pour des milliers de familles et d'enfants de ce pays. Idem pour l'homosexualite: des gens comme Elton John vont inevitablement contribuer a banaliser cette idee dans le monde occidental, et je ne serai jamais convaincu que le taux d'homosexualite que l'on observe aujourd'hui en Occident aurait ete le meme sans cette propagande tapageuse qui essaie de faire passer quelque chose qui sort de la norme pour quelque chose d'exquis. C'est pour cela que l'Islam a impose une punition exemplaire a ceux qui s'engagent dans des actes homosexuels: le legislateur musulman ne veut pas qu'un acte qui est cense etre anormal puisse se banaliser au point de devenir une autre forme acceptee de sexualite. Il en va de la survie de l'espece humaine en entier.

Ceci etait un apercu de ce que je pense de la charia sur le plan conceptuel.

Maintenant, sur le plan de la pratique, les choses sont tres differentes. La charia etant quelque chose qui releve du champ public, quand je regarde autour de moi, et que j'essaie d'examiner ceux qui portent l'etendard de la charia et de l'Islam politique dans le monde musulman aujourd'hui, qu'est-ce que je trouve ? Eh bien, pour commencer, je trouve des gens de chez nous qui veulent changer le monde a coup d'hallucinations, et certains autres qui pretendent avoir perce les secrets de la volonte divine quand une catastrophe naturelle frappe le sud-est asiatique. Je regarde chez nos voisins de l'est, et je trouve des salafistes intransigeants, revanchards, et assoifes de sang. Un peu plus loin, en egypte, les freres musulmans brandissent encore le slogan "L'Islam est la solution", comme si cette phrase allait, a elle seule, resoudre par je ne sais quel miracle les innombrables problemes economiques d'un pays endette et surpeuple. Au Soudan, je trouve une dictature incompetente gouvernant soit-disant au nom de l'Islam, qui a tente d'imposer la charia a des non-musulmans (quelque chose d'inoui qui n'a jamais eu lieu dans l'histoire des nations musulmanes), juste pour reussir a provoquer une guerre civile extremement couteuse et echouer miserablement par la suite. En Arabie Saoudite, je trouve des wahabis qui insistent pour que les hommes fassent la priere en congregation, et pour que les femmes se couvrent non seulement les cheveux mais aussi le visage, et qui excommunient tous ceux qui devient de l'orthodoxie salafiste. En Iraq, je trouve des gens qui proclament que les glaces sont haram parce qu'elles n'existaient pas du temps des Sahaba, ceux-la meme qui tuent les innocents tous les jours pour arriver a etablir un etat islamique tel que eux le concoivent. Partout, j'observe une wahabization de l'Islam, qui amene avec elle cette intolerance de tout point de vue non-approuve par l'orthodoxie salafiste qui malheureusement commence a dominer la scene (grace aux petrodollars), au point que celebrer le Mawlid est devenu un crime qui provoque un attentat terroriste. Presque la ou je regarde, j'observe une tendance a adopter le point de vue extreme, alors que l'Islam est suppose etre la religion du milieu. La ou la religion apportait un sens de sacralite au quotidien et signifiait surtout amour du prochain et respect de la vie humaine quelle qu'elle soit, elle est devenue un outil redoutable pour opprimer, pour se venger, pour supprimer sans pitie ses adversaires politiques tout en gardant une illusion de bonne conscience.

Dans ces conditions la, peut-on encore parler de charia? En ce qui me concerne, la reponse est tres claire: tout discours sur la charia en ce moment releve de la demagogie, et rien d'autre. Ni les conditions requises pour l'application de la charia ne sont reunies, ni la culture humaniste pronee par l'Islam qui doit accompagner l'application de la charia n'est implantee dans nos societes. En fait, meme l'effort intellectuel qui consiste a codifier la charia en un code penal moderne (qui tient compte des circonstances attenuantes, etc.) n'a jamais ete entrepris dans le monde sunnite (bien qu'il y ait eu une tentative de faire cela a la fin du 19eme siecle par les Ottomans - mais l'effort n'a malheureusement pas ete mene jusqu'au bout). Il se passera beaucoup de temps, peut-etre meme des decennies, avant que la communaute musulmane murisse suffisamment pour pouvoir negocier une application complete de la charia qui tienne compte des conditions requises pour son applicabilite, et qui, en meme temps, preserve la dignite et un certain degre de liberte de l'homme et de la femme musulmane. Le chemin sera difficile, surtout avec une propagande occidentale islamophobe tenace et bien organisee, mais j'ai confiance que le bon sens finira par l'emporter sur l'extremisme et la barbarie, et que la communaute musulmane reussira un jour a concilier de facon adequate entre commandements divins et modernite.


Friday, May 05, 2006

Conference on democracy in the muslim world

A friend just sent me this link advertising a conference held at the Center of Study of Islam and Democracy about democratization in the muslim world. Before looking at the program, try to guess which personality from the arab world has been awarded the title of Muslim Democrat of the Year, and is going to be the keynote speaker tonight. (BTW: I wonder which year they are talking about ?) To me, the choice was a bit of a surprise. But I have to admit that I don't know much about the guy to be able to make a judgement.

Sunday, March 26, 2006

CAIR calls for the release of Afghan Christian convert

Courageous stance by CAIR who called for the release of Abdul Rahman, the Afghan Christian convert, who is facing a possible death sentence for his conversion to Christianity. The call of the release by CAIR is supported by members of the Fiqh Council of North America.

Apostasy is one of the serious issues that the Moslem world has yet to come to terms with. Many Muslims cheer the conversion of new converts to Islam and, at the same time, back the common idea that Muslims who reject their faith should be sentenced to death! There is a coherence problem here.

Saturday, March 25, 2006

Some useful advice on how to be a muslim reformer

In response to the Wafa Sultan masquerade, Eerie of 'Aqoul has published a very interesting post on How to be a Muslim reformer. Have a look, it's quite entertaining! I highly recommend it. ;-)

P.S. I have been reading 'Aqoul a lot lately, and I must confess that I am starting to like it. I think you will see me linking to it a lot in the future. :))))))))